Bon, avant toute chose, saches que c’est une question qu’on s’est longuement posé avant de bouger en Indonésie.

Rester à Jakarta ou ne pas y rester?

Enfin longuement tout est relatif (hein!) étant donné qu’on a décidé de partir en Asie sur un coup de tête et qu’on a acheté nos billets 2 semaines avant de partir.

Une fois les billets en poche on s’est quand même demandé si ça valait le coup de rester dans la ville dans laquelle on allait atterrir.

Bon on peut TRES BIEN se passer de ce genre de questionnement et juste vivre le truc. D’ailleurs c’est un peu la prochaine étape dans ma vie de voyageuse. Prendre un billet aller au bout du monde et ne me poser aucune question. OKLM pépère.

Faut dire que ce premier voyage hors des frontière européenne et africaine a été un bon entrainement. Oui parce qu’on a pas non plu tout planifié. Avec mon co-équipier on savait un peu près quelle ville on voulait voir mais on avait réservé un Airbnb que pour nos deux (ou trois je me souviens plus très bien) première nuit. Parce que l’excitation qu’on ressent en voyageant de cette manière est assez puissante. Visiter l’inconnu. Au sens propre.

Je divague.

Revenons à notre Jakarta. Donc après avoir booké nos billets on a regardé les avis de divers voyageurs sur cette ville.

Faut dire que j’avais déjà un peu a priori: ma tante (y ayant vécu pendant un an) m’a communiqué son souvenir pas très jojo.

Comme ma tante d’ailleurs tous les voyageurs décrivent Jakarta comme une ville bruyante extrêmement polluée très dense sans système de transport en commun et d’une chaleur écrasante et même pour certains sans intérêt.

Et puis si tout ça vous dissuade toujours pas d’y rester vous trouverez des personnes qui vous diront de faire attention parce que la peine de mort y est appliqué (comme dans tout le pays d’ailleurs) et de surcroît par des chefs de quartiers. Ah et que la bas on rigole pas c’est presque l’application de la charia. Écrire ses quelques lignes, avec le recul, me fait rire.

Non pas que tout ça est faux mais je me dis qu’on a vraiment été des têtes brulées. Foncés alors qu’on nous dépeignait la ville de cette manière! J’aime ça.

Par contre ce que j’aime pas mais pas du tout ce sont les aprioris. J’en ai pas bcp parce que je les combats mais bon je suis pas LA superwoman des non-aprioris (ce genre de superhéros devrait vraiment existé). Je pense que j’en ai dont je m’en rends même pas compte…

Et sais-tu ce que j’aime faire quand je m’en rend compte? Ba les affronter et les mettre à l’épreuve du feu!

C’est ce qu’on a naturellement décidé de faire et c’était parti pour une merveilleuse aventure! J’écris ces lignes avec un sourire jusqu’au oreilles et le coeur tout chaud.

Non on est pas fou, on est quand même parti faire un petit tour sur le site de la diplomatie française qui nous pond de jolis résumé détaillant les pays (ou villes parfois). Santé coutumes, danger tout y passe. Site très fiable je pense.

Et, à condition de faire preuve du minimum de bon sens (selon moi), et donc de vigilance (selon eux) c’était bon.

Nous voilà alors à bord d’un gros oiseau en partance pour cette ville dans laquelle on allait  passer une semaine et ce fut une semaine intense.

Ah et pour ne pas faire les chose à moitié on a pris nos billets chez Air Saoudia (avec une petite escale des familles à Ryad). Quitte à tordre le coup au apriori autant y aller à fond non? hehehehe

ALORS VOUS JAKARTA C’EST COMMENT?

Ba c’est trop bien mdr. Non sincèrement j’en garde un putain de BON souvenir. Tout ce qui a été dit était plutôt vrai. Sauf p-e cette histoire de charia. On a pas du tout était embêté, que ce soit, par rapport à notre manière de nous habiller, ou quoi que ce soit, vis à vis du fait qu’on voyageait homme femme non mariés.  Par contre si vous voulez louer une chambre certaines personnes (rares!) refusent si vous n’êtes pas mariés.

La première chose qui nous a frappé était la chaleur l’humidité et l’odeur de pollution. On était dans une immense ville et ça se sentait.

La seconde chose a été l’immense gentillesse et chaleur des indonésiens. C’est dingue et pourtant je suis méditerranéenne en terme de chaleur humaine je m’y connais mais j’ai quand même était surprise parce que c’était à un « high level ».

Concernant les activités la première nuit on a été se promener dans la rue  dans des quartiers qu’on en connaissait pas donc je peux pas vous les situer mais c’était pas des quartiers touristiques DU TOUT et pas éclairés parfois d’ailleurs mdr. Non franchement on est un peu fou. On a rencontré plein de gens. J’ai eu l’impression que les gens vivaient beaucoup le soir et dehors.

On a ensuite voulu voir le 2 3 trucs intéressants qu’il y avait à voir. Les visites les plus sympa ont été celle de la mosquée isquital, la cathédrale qui se trouve juste en face et le musée de la civilisation.

Mais vraiment ce qui m’a le plus touché a été les rencontres que j’y ai faite. Pour la plupart des indonésiens mais aussi certains touristes australiens et américains. Les gens sont tellement mais tellement souriant (même entre eux) ils sont gentils et toujours heureux s’ils peuvent t’aider. Et si vous êtes seuls ou même en groupe sachez que les indonésiens sont très très avenant. Vous pouvez sinon aller leur parler rare sont les fois où on s’est fait rembarré (d’ailleurs jamais). Si vous êtes perdus il est fort probable qu’on vienne spontanément vous aider.

Bon allez je te laisse j’ai piano !

Qui que tu sois derrière ton écran je t’envoie plein d’amour <3 !

 

 

 

Author

Write A Comment