Cette histoire est tout à fait original, Jack London nous plonge au coeur de la vie d’un chien. 

 On se glisse dans la peau d’un chien des beaux quartiers qui va voir sa vie métamorphoser après avoir été kidnappé et revendu pour finir asservi en tant que chien de traineaux dans le grand nord. On voit sa relation à lui même et aux êtres humains évoluer tout au long du livre. Il passe de main en main complètement asservi jusqu’à ce qu’il rencontre son ultime maître avec lequel vivre une relation intense et fusionnel.

On le voit lui même se métamorphoser d’un chien qui penser que tout lui était dû à celui qui est traité comme un simple outil, réduit à ce qu’il peut apporter aux autres: ses muscles et son endurance. 

 

C’est l’histoire d’un être qui bien loti dans ses beaux quartiers se contente de vivre une vie paisible et pense tout savoir sur le monde. Le jour où son train train est bousculé, il fait face très brutalement à une autre réalité plus dure. Pourtant lorsqu’il arrive à  dompter de sorte à survivre il entend un appel irrésistible vers le monde sauvage qui je pense représente l’aventure. C’est quelque chose de très marquant dans les livres et la vie de Jack London. Le personnage principale fini toujours par entendre les sirènes de l’inconnu, de l’excitant… de l’aventure.

Ce livre fait parti des livres qu’on lit d’une seule traite. Certains passages nous prennent aux tripes.

Il y a une véritable beauté dans ce livre quelque chose qui nous touche profondément.

 

L'appel de la forêt JACK LONDON

Author

Write A Comment